Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 15/02/21

Dette obligataire à tarif dérisoire.-

La moitié de la dette émise par les sociétés européennes classées en catégorie "investissement" s'échange à taux négatifs. De quoi stimuler le segment obligataire de la dette d'entreprise, à l'heure où les banques vont se montrer de plus en plus frileuses. Mais aussi d'accroître le risque de bulle obligataire, le niveau actuel d'endettement des entreprises apparaissant sous-évalué par les investisseurs.

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top